LE HALL DU JARDIN·SECRETS DE FILLES

Secrets de Filles avec Une Jeune Entrepreneure : Elielle Tigsba Ilboudo

Bonsoir Elielle, Merci pour l’occasion que tu nous donnes de partager ton expérience avec les jeunes filles et jeunes femmes dans le cadre de la rubrique Secrets de Filles. Que Le Seigneur te bénisse pour ta disponibilité. Sans plus tarder, on va aller à la découverte de Elielle.

1- Qui est Elielle ?

Elilelle est une jeune fille Burkinabé. J’aime bien qu’on précise que je suis chrétienne car tout ce qui suit, c’est parce que je suis chrétienne. Je suis sûre de ça.

16174736_1254164864663456_5937536245713605554_n

Je suis une jeune chrétienne, étudiante, à la fois je suis chorégraphe et maintenant entrepreneure.

J’étudie l’économie du développement, en même temps je fais des chorégraphies. La danse, c’est un talent que j’ai su développer au fil des années. J’arrive à monter des chorégraphies, surtout pour les jeunes filles, mais aussi pour les jeunes femmes, selon la demande. Je suis entrepreneure, mais ça c’est récent. Je fais des choses avec mes doigts et ce, depuis début 2017 seulement. J’ai commencé, il y a tout juste un an.

2- Alors Elielle, tu dis que ta Foi pour Le Seigneur est le fondement de tout ce que tu fais. Comment tu expliques cela? Comment Dieu t’a conduit à découvrir ce que tu fais aujourd’hui ? Tu nous expliqueras ensuite, comment tu en es arrivée à entreprendre ? 

C’est une bonne question parce que souvent, quand on parle de la façon dont Dieu nous conduit, les gens voient directement le surnaturel, La Voix de Dieu qui dit : « Elielle ! Lèves-toi, prend un pagne et fait ceci ». Non, c’est comme ça que ça s’est passé.

Alors, pourquoi je lis mon activité avec ma relation avec Dieu ? Parce que, c’est venue doucement. J’ai vu qu’en réalité Dieu m’a conduit pas à pas, jusque-là. Je ne vais me vanter en disant que depuis mon enfance je cousais des robes. Je ne faisais rien de tout ça ! D’ailleurs je ne savais même pas que je pouvais faire quelque chose avec mes doigts. Quand je voyais des gens coudre quelque chose ou faire ceci ou cela, je me demandais comment ils faisaient ? Je les trouvais trop intelligents. Je me souviens avoir demandé une fois à une coiffeuse : « comment tu fais pour te coiffer toute seule ? ». Elle m’a dit que c’est facile pour elle. Et je lui ai dit : « mais comment tu fais pour coiffer le derrière ? » Elle m’a répondu que c’est là-bas même le lieu le plus simple à coiffer. Quand je suis rentrée à la maison, je me suis dite, « celle-là, elle ment seulement ». Ce n’est pas possible qu’elle puisse faire tout ça, seule. En fait, je l’ai trouvé tout simplement extraordinaire.

Pour ma part, je n’ai pas commencé vite comme ça. Il n’y a pas un prophète qui a vu ça sur moi hein… Depuis mon enfance, personne n’a vu ça. Personne. Mais pourquoi je lis ça à Dieu ? Parce que je sais qu’il y a eu un temps pour ça. Et au moment où s’est venu, ça m’avait l’air d’un divertissement, d’un hobby. Mais j’ai vu la façon dont je suis passée de hobbies, à faire des choses qui plaisent aux gens. Des choses pour lesquelles des gens peuvent sortir de l’argent pour s’en acquérir. Dieu, au début ne m’a pas prévenu qu’on partait vers cela. Mais en chemin, Il m’a convaincu que c’est quelque chose que je peux faire. C’est pour cela que je lis ça à ma relation avec Dieu, parce que si Dieu ne me conduisait pas, je n’allais pas avoir le temps de prendre une aiguille et m’assoir pour faire un accessoire, je ne pense pas, parce que mes rêves, mes projets étaient ailleurs.

Ce que tu viens de dire est édifiant Elielle, parce que tu vas donner l’occasion aux jeunes filles et jeunes femmes de croire que c’est possible. Que tout est possible, au moment où le Seigneur te donne l’envie de faire quelque chose, tu peux le faire. Philippiens 2v13.

3- Contrairement à ce qui précède, Elielle, j’ai toujours pensé tu avais développé ces savoir-faire depuis longtemps. Je trouve que tu es remplie de talents, et j’étais persuadé que ces talents étaient manifestés depuis l’enfance ?

Nonnn, c’est depuis 2017 ! C’est cette année seulement, que j’ai pris une aiguille et une matière en me disant que je vais faire quelque chose, un accessoire. Cette année. Mais souvent moi aussi, j’ai l’impression que je fais ça depuis 5 ans. Rire. Souvent j’ai l’impression d’être vieille dans le métier. Dans ce sens, il y a quelques jours, je demandais à quelqu’un de proche, si c’était vraiment en 2017 que j’avais commencé. Il m’a rassuré que c’était effectif en 2017, parce que avant, je ne faisais pas ça.21751646_465662100487830_5179887210115059289_n

Il y a un temps pour toutes choses, et quand on se confie à Dieu et qu’on a confiance en Lui, il faut être rassuré qu’Il peut nous emmener où on ne s’imagine pas. Il ne faut rien négliger. Ça peut n’avoir l’air de rien au début, tu peux penser que c’est juste un divertissement, alors que Dieu a un plan pour ça. Je pense donc qu’il faut se laisser guider par le Saint-Esprit.

Je suis édifié par tout ce que tu viens de nous dire Elielle et j’imagine combien d’autres jeunes filles et jeunes femmes après moi le seront aussi. 

4- Parlons maintenant de ton entreprise, qu’est-ce que tu fais ? En quoi consiste ton entreprise ? 

Mon entreprise consiste en la création d’accessoires avec des matières telles que le pagne. Le pagne sous toutes ses formes : le wax, danfani si j’ai l’occasion et bien d’autres. En fait, je ne me limite pas. Sur ma page Facebook, j’ai écrit Tigsba Accessories and More. Parce que, pour le moment, je n’ai pas envie de me définir en commençant par une lettre majuscule et en terminant par un point. Il y a beaucoup de choses qui défilent dans ma tête, et ces choses ne sont pas encore extériorisées. Actuellement ce qu’il y a, ce sont les accessoires en pagnes. Je travaille aussi avec les perles. C’est essentiellement ça. Je fais donc les accessoires pour les femmes, mais aussi, je pense beaucoup aux hommes. J’ai envie de faire quelque chose pour eux.

J’arrive à faire des colliers, j’arrive à faire des broches, des boucles d’oreilles. Je travaille à faire des pochettes, des sacs. Des accessoires qui laissent juste une petite touche d’élégance sur notre style vestimentaire. Juste un ou deux accessoires, on n’a pas besoin de se surcharger.

J’aime écrire souvent sur Facebook : The Vision is Big ! Pour dire que la vision est grande, donc je n’ai pas envie qu’on me limite à ce qu’on voit maintenant. C’est pour cela que j’ai mis le « And More » pour que les gens s’attendent toujours à quelque chose de plus. Voici succinctement ce que je fais dans mon entreprise.

5- The Vision is Big ! Est-ce que tu peux nous donner un petit aperçu de la grande vision, en nous disons comment tu te vois dans 5 ans, 10 ans ?

Dans 5 ans, 10 ans, je veux avoir une marque reconnue. Mais je veux que ça soit Made in Burkina Faso. Je veux vraiment que ce soit quelque chose qui vient d’ici, de mon pays. J’ai eu à faire des voyages où j’ai été challengé dans ce domaine. Il faut dire qu’au Burkina, nous sommes très perméables à ce qui vient de l’extérieur. Souvent même, on trouve que ce qui vient de l’extérieur est mieux. Je dis cela parce que je suis burkinabé, donc je sais. Je le sais parce que ça m’arrive à moi aussi. Je veux pouvoir rendre disponibles beaucoup de choses que les gens cherchent à l’extérieur. Je veux pouvoir les rendre disponible ici. Aussi, je veux que les gens de l’extérieur cherchent à savoir ce qui se passe chez nous. Qu’ils se demandent où on peut trouver ceci ou cela, et qu’on puisse leur dire : « mais c’est au Burkina » et qu’ils cherchent à savoir où se trouve le Burkina.15401085_1209927769087166_7698919471125838812_n

C’est vraiment quelque chose de Made in Burkina que je veux, quelque chose de vraiment grand qui touche un spectre élargi : les femmes, les enfants et les hommes. Je veux que tout le monde se retrouve dedans. Je veux aussi aller au-delà des accessoires pour toucher à l’habillement.

6- Donc tu te vois aussi toucher à la mode dans une vision plus grande ? 

Oui, je me vois bien travailler dans ce domaine, dans quelques années.

7- Comme mot de fin, quelque est le message que tu voudrais apporter aux jeunes filles et jeunes femmes qui liront cet article ? 

Pour les jeunes filles et jeunes femmes, j’ai un message plutôt clair. Rire. Je veux vraiment les encourager, surtout mes petites sœurs, les adolescentes et les jeunes filles, à avoir de grands Rêves. Il ne faut pas croire qu’il y a quelque chose qui ne puisse pas se faire. Moi, je l’ai dit, je n’ai pas fait une école de couture. Mais figurez-vous que j’ai eu le cran d’aller acheter une machine à coudre. Sans savoir comment coudre. Ceci pour dire qu’il faut penser grand et se donner aussi les moyens d’y arriver, parce que ce n’est pas en dormant qu’on y arrive. Aujourd’hui, je peux dire humblement que j’ai plusieurs casquettes. Autant, je suis en fin de cycle de Master d’économie de développement, chorégraphe comme je le disais plus haut, et j’ai désormais une petite entreprise avec une grande vision. C’est pour dire que Tout Est Possible ! Il ne faut pas accepter que l’on te dise que tu es une jeune fille et tout ce que tu peux faire c’est d’accompagner un homme dans le futur. Bien sûr, nous serons toujours à côté de nos maris dans le futur, mais Dieu a un plan pour chaque personne, et donc pour chaque jeune fille. C’est important de pouvoir discerner ce que Dieu a aussi prévu que tu fasses. Si tu ne le fais pas, il y a quelque chose qui va manquer. Donc j’encourage toutes les jeunes filles et jeunes femmes à avoir de grands rêves et à se donner toutes les moyens pour y arriver.

11143202_834101850003095_6561240400657506306_n

Merci Elielle. Il y a tellement de choses dont nous aurions pu parler dans cet article. Tu as parlé de voyages et je sais que tu as été il y a peu de temps aux USA, dans le cadre d’un programme de formation de jeunes Leaders africains, mis en place par l’ex Président Américain Obama, et qui se nomme Yali. On pouvait aussi parler du challenge que ce programme a pu t’apporter. Mais aussi, parler des méthodes que tu utilises pour perfectionner ton talent, bref. C’est autant de domaines dont le temps ne nous permet pas d’aborder ici. Peut-être au cours des prochains mois, tu pourrais encore être conviée à Secrets de Filles, pour nous bénir sur d’autres aspects de ta vie à découvrir. Pour l’heure, nous retenons que tu nous as encouragée à rêver grand et aussi à laisser sortir ce que Dieu a mis en nous, parce que si nous ne le faisons pas, personne ne le fera à notre place. Merci beaucoup Elielle.

Nous sommes arrivées au terme de cet entretien, je t’inviter donc à prier pour les jeunes filles et jeunes femmes qui vont lire cet article.

Prière d’Elielle pour les jeunes filles et jeunes femmes : 

Dieu de Grâce et Dieu de Bonté, je veux Te dire Merci, parce que tout ce que Tu fais est Bon ! Cette opportunité que Tu me donnes de pouvoir m’exprimer afin que d’autres reçoivent, est une grâce pour moi. Je ne viens pas de moi-même, mais je viens avec Toi, et avec Toi devant moi. Je veux prier pour toutes jeunes filles et jeunes femmes qui vont lire cet article, même si c’est dans 5 ans. Je prie que Tu fasses naître un rêve dans le cœur de chacune d’elles. Plus qu’un simple projet, mais un grand rêve, qui est en lien avec leur destinée. Un rêve qui au départ pourrait faire peur, mais qui va se réaliser. Donne à ces jeunes filles et jeunes femmes l’envie de faire des choses grandes pour impacter leur entourage. Donne-leur de faire les choses comme Toi Tu les fais. Au Nom de Jésus, Amen.

Vous pourrez retrouver Elielle sur sa page Facebook : Tigsba Accessories and More .

 

3 commentaires sur “Secrets de Filles avec Une Jeune Entrepreneure : Elielle Tigsba Ilboudo

  1. D’abord mes félicitations à Elielle car c’est vraiment encouragent de voir une jeune fille a se lancer dans le business. Que Dieu continue de t’ouvrir les portes et te capacité. Et mes félicitations aussi à Aurore Harmonie, j’étais vraiment touché pour cette partage, que Dieu puisse t’amener envers les inspirations que serons la voix de Dieu pour toutes les femmes. Soit béni !!

    J'aime

  2. Waouh !!! Femme Ambitieuse ma coco Elielle. Que Dieu continue à te bénir et à faire prospérer tes projets. Tu me donnes envie à sortir de ma coquille. Que Dieu continue à te bénir ma belle. Merci pour ce partage Aurore.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s