LE HALL DU JARDIN·SECRETS DE FILLES

Témoignages sur le choix du conjoint.

Demande en mariage1

J’ai assisté à une soirée des jeunes filles de mon assemblée il y a quelques semaines, et j’ai été très édifiée par les échanges, l’exhortation et les témoignages partagés. J’ai particulièrement été édifiée par les témoignages de deux sœurs sur le choix de leurs conjoints. Ce qui m’emmène à vous les partager ici, et aussi comme promis, vous faire mon témoignage sur « le choix » de mon conjoint. Commençons d’abord par les témoignages des deux sœurs.

La première, c’est une femme d’une quarantaine d’année très charmante qui nous a confié qu’elle a fait 10 ans de fiançailles. Elle s’est mariée à plus de 30 ans après avoir vu toutes les petites sœurs qu’elle encadrait se marier. Elle avait rencontré son fiancé, mais ils ont dû patienter 10 ans avant de se marier. Cette attente leur a été bénéfique car aujourd’hui leur union a des fondements très solides. Elle a renchéri en disant que «s’il a pu supporter 10 années d’attente, il n’y a plus rien qu’il ne puisse supporter encore». A présent mariée, elle dit vivre un repos total dans son foyer. Elle précise qu’ils ont fait tout ce temps d’attente sans se connaitre sur le plan sexuel. Elle est entrée pucelle dans son foyer.

Le second témoignage, c’est une autre très jolie jeune femme épouse d’un serviteur de Dieu qui nous l’a donné. Elle dit avoir fait des prières spécifiques pour son mariage, avec des critères spécifiques pour son futur conjoint. Alors que le désir de se marier allait grandissant, un homme s’est approché, remplissant les critères demandés. Elle avait commencé à cheminer avec lui, mais elle manquait d’assurance et demandait sans cesse au Seigneur de lui confirmer si ce dernier était vraiment son mari. Elle priait ainsi chaque soir durant 6 mois, jusqu’au jour où, le Seigneur fit monter dans son cœur la Parole disant «ce qui n’est pas le fruit d’une conviction est péché». Elle décida alors de mettre fin à cette relation, car elle manquait effectivement de conviction. Un an après, elle se mariait avec l’homme qui est présentement son mari. Elle termina en disant qu’ils sont heureux, au service du Seigneur.

Pour ma part, plus nécessaire de vous rappeler les nombreuses prières et l’alliance faites avec Le Seigneur au sujet de mon mariage. J’ai eu à tomber amoureuse à plusieurs reprises mais à chaque fois, Le Seigneur me disait que ce n’était pas encore le bon, qu’il fallait attendre et lui faire confiance. Puis un jour, je quitte mon pays natal, pour aller poursuivre mes études dans le pays où je réside actuellement, le Burkina Faso. Avant cela, j’avais la conviction que le pays où j’irai faire mes études serait l’endroit où je commencerais à servir Le Seigneur dans la direction de mon appel, et où je rencontrerai mon mari. En partant, vu que je n’étais pas encore engagé avec quelqu’un, j’étais donc prête à le rencontrer. Mais cela n’a pas été aussi facile et évident que je le pensais.

Effectivement, j’ai rencontré mon mari quelque deux à trois semaines après mon arrivée au Burkina, mais je ne l’ai pas reconnu aussitôt. J’avais intégré la cellule des ressortissants de mon pays et des pays alentour qui se réunissaient dans mon assemblée. Mon mari faisait partie de cette cellule. A la première réunion à laquelle j’ai assisté, je ne l’avais pas vraiment remarqué mais j’avais plutôt été impressionnée par le sérieux  et l’humilité des frères et sœurs qui s’y trouvaient. Tous étaient à des niveaux d’études très élevés, mais aussi passionnés du Seigneur que des enfants. Surprenant, car d’où je venais, j’avais rarement vu des gens avec une telle humilité, simplicité et consécration au Seigneur avec des niveaux d’études similaires.

Quelques semaines après, nous continuons d’aller aux rencontres de la cellule et cheminions au retour avec les frères et sœurs qui habitaient non loin de chez nous. Un jour, de retour de la réunion, nous avions cheminé avec mon (futur) mari et d’autres frères. Mon (futur) mari, comme à son habitude, donnait des témoignages sur ses visites auprès des enfants de la rue, des personnes non accompagnées dans les hôpitaux et des enfants vulnérables qu’ils scolarisaient avec une association qu’ils avaient mise en place. Je trouvais cela extraordinaire, car le service du Seigneur que je voulais faire en arrivant au Burkina n’était autre que ce que j’entendais mon mari (un simple frère à l’époque) nous partager ce jour-là. Alors, de manière totalement naïve et non contrôlée, je me suis mise à m’exclamer dans mon cœur, disant : «Seigneur, s’il pouvait être mon mari». Surprise par moi-même, je me suis demandée si je réalisais vraiment ce que je venais de penser. Je n’étais sure, j’ai donc sorti cette pensée de ma tête.

Je continuais à m’intéresser à ce qu’il faisait pour Le Seigneur et lui demandais de me joindre à toutes les activités qu’il organisait : les visites aux malades, les sorties dans les villages, auprès des enfants de la rue, etc. Ces activités m’épanouissaient beaucoup, à tel point que lorsque je n’étais pas à l’université, j’étais avec mon (futur) mari pour manifester l’Amour de Jésus aux personnes nécessiteuses. Les frères et les amis avec lesquelles on communiait commencèrent à parler de nous. A entendre ce qui se disait, j’ai pris peur parce que, bien que j’appréciais servir Dieu avec ce frère, je n’étais pas sûre de vouloir l’épouser. Je me suis donc arrangée à le décourager en lui faisant comprendre que je n’étais pas intéressée à l’idée qu’il veuille m’épouser au cas où il mûrissait cette pensé.

Mon (futur) mari, avait fini ses études depuis près de deux ans. Après avoir travaillé une année, il s’était mis au service du Seigneur 8 mois durant, avant qu’une opportunité de travail à l’extérieur ne s’offre à lui, Grâce à Dieu. Il y alla travailler environ 2 ans. C’est ce temps que Le Seigneur utilisa pour me parler de mon mariage et de celui qu’il m’avait réservé, ce frère.

Waouh, mais Seigneur, pourquoi ne me laisses-tu pas le choix? Lui ai-je demandé. Il a un grand cœur c’est vrai, il a plein d’amour pour Toi et pour les autres, c’est vrai et j’apprécie beaucoup ça. Je sais aussi qu’il a beaucoup de critères que Tu m’avais donné au sujet de mon mari, mais je ne ressens rien pour lui, et je ne veux pas épouser quelqu’un pour qui je n’ai pas de sentiment, ai-je renchéri. Il faut dire qu’à ce moment, je n’avais pas la vrai définition de l’Amour, que je mettais simplement au niveau du sentiment.

Le Seigneur m’a répondu en disant : «si tu ne l’épouse pas, tu ne vivras pas la destinée que J’ai prévue pour toi!» Ces mots peuvent paraître dures pour quelqu’un d’autre, mais pour moi, ce n’était que la franchise du Seigneur à laquelle j’étais habituée, car je Lui avais donné ce droit sur ma vie. Je Lui avais dit : «Seigneur, s’il arrive que je m’égare, que je ne comprenne plus Tes plans, je Te donne le droit de me diriger, de me tirer de force vers La Volonté Parfaite que tu as pour moi, car je sais que c’est Celle qui me faut». 

Il faut dire aussi qu’à cette époque, je m’étais amouraché d’un autre frère qui me plaisait avec mes yeux charnels. Mais Dieu qui connaît les cœurs, n’a pas permis que je m’unisse à ce dernier.

Cette expérience m’a permis de mieux comprendre quand Dieu dit à Samuel que : «L’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais Dieu regarde au cœur». Le cœur de mon (futur) mari, Dieu le connaissait et Il savait que c’est ce cœur qu’il me fallait, pour me booster, me supporter et avec lequel j’accomplirais la destinée qu’il avait pour moi. Heureusement que je lui ai fait confiance! On s’est marié 5 ans après ce soir où nous avions cheminé ensemble, ce soir où mon cœur l’avait reconnu comme mon futur mari. Aujourd’hui après 4 ans de mariage, nous continuons à servir Le Seigneur et cherchons davantage à Lui être agréable jour après jours. Je vous confirme chères sœurs, que c’est celui avec lequel il fallait que je me marie, car je n’aurai pas pu service Le Seigneur à la dimension qu’Il m’avait montrée, si ce n’était pas avec mon mari. C’est lui qui laboure pour Le Seigneur, le grand champ dans lequel j’apporte ma petite contribution.

Alors les filles, je vous ai partagé en quelques articles, ce que je pouvais apporter sur l’expérience de ma vie amoureuse et comment Dieu m’a conduit jusqu’au mariage. Je n’ai pas pu tout dire, mais j’espère que cette petite série vous aura fait du bien en apportant une petite pierre à ce que vous connaissez déjà.

Aussi, J’annonce que très bientôt, nous aurons de petites innovations sur le blog pour faciliter le partage de témoignages et expériences des unes et des autres. Comme programmé, ce blog se veut interactif et nous allons y travailler en cette année 2018. Pour ma part, je dis merci à toutes et à tous. Merci pour toutes les visites, tous les encouragements, tous les likes et commentaires que vous avez faits sur ce blog. Vous avez été pour moi une bénédiction. Vous m’avez permis de m’affirmer dans la gestion de ce blog lancé il y a tout juste 4 mois. Puisse Dieu, vous donner aussi des personnes qui vont vous reconnaître et vous encourager pour la concrétisation des projets que Dieu a mis dans vos cœurs en cette année 2018.

3 commentaires sur “Témoignages sur le choix du conjoint.

  1. Bonjour je suis arrivée sur ta page en faisant des recherches sur le mariage en Christ car je sens que ma saison est arrivée. Je suisvtres touchée par ce témoignage car il décrit mot pour mot ma situation. Je me suis engagée avec le Seigneur depuis l’enfance et lui ai fait voeu de me préserver pour mon mari. J’ai bientôt 36 ans l’attente a été longue mais exactement comme toi le Seigneur m’a révélé le frère qu’ Il avait prévu pour moi. Un homme zélé humble passionné de Jésus mais j’étais attirée charnellement par un autre frère. Le Seigneur m’a donné le même verset dans Samuel.
    Nous avons la même vision de la vie avec ce frere et nos projets pour le Seigneur sont identiques, mais loin de nous ressembler complètement nos compétences sont complémentaires. Le Seigneur a opéré un changement dans mon coeur et aujourd’hui je suis impatiente d’être l’épouse de cet comme, un véritable serviteur.
    Je suis heureuse d’être tombée sur ta page que je compte suivre assidûment afin de vivre un mariage le plus épanoui possible.

    Aimé par 1 personne

  2. Je remercie le seigneur pour ce partage. Ces témoignages m’ont vraiment ouvert les yeux pour le choix du conjoint.
    je béni le seigneur pour notre soeur par laquelle le seigneur est passé pour nous édifier et conseiller .
    Que le seigneur te fortifie et te bénisse de jour en jour.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s