LE HALL DU JARDIN·Mon Jardin Secret

Où sont passés nos Rêves ?

face-2936245_1920

Shalom chers Lecteurs,

S’il y a une chose que je comprends aujourd’hui, c’est que nos rêves d’adolescents ne sont pas fortuits. Ces rêves qui nourrissaient nos esprits, portés vers l’avenir, ces rêves pleins de d’espoirs dans lesquels nous nous projetions. Ces rêves qui dessinaient les futures personnes que nous aspirions être. Non, ces rêves ne sont pas fortuits …

En effet, je comprends mieux que pour devenir les adultes que nous sommes aujourd’hui, il nous a fallu rêver pour certains, et pour d’autres, accepter ou subir les rêves de quelqu’un d’autre.

Le rêve est important, il dessine le futur en nous y projette. La vie est faite de multitudes de rêves réalisés, mais aussi perdus. Beaucoup d’entre nous avions rêvé de nos vies d’une certaine manière et d’autres plutôt d’une autre. Plusieurs d’entre nous avions souhaité accomplir de grandes choses, mener des vies différentes, réaliser des projets, êtres de héros, inventer, contribuer au changement des nations, apporter des solutions, faire des découvertes et révolutionner le monde… Mais où sont passés ces rêves ?

Ces rêves dont nos esprits d’enfants ont eu foi et, devenus adulte, hélas, nous avons laisser le doute prendre le dessus. Pourtant, rien n’est anodin dans la vie et tout est possible à celui qui croit. Ce qu’on veut fini toujours par arriver, tout dépends sur quoi tu t’appuies, avec qui tu choisis de réaliser tes rêves et de quelle manière tu procèdes pour les réaliser. Tout dépend de ce qui motive réellement, du but vers lequel tu cours.

J’ai appris que les rêves d’enfance sont emprunt de pureté et d’innocence et souvent inspirés de Dieu pour nous aider à voir et découvrir le potentiel qu’Il a enfoui en nous, le bel avenir qu’Il a en réserve pour nous. Mais l’adulte qui a laisser son esprit se corrompre et son cœur s’éloigner de la pureté et de l’innocence, ramène tout à la raison et se noie avec toutes sortes de d’objectivités mensongères, se séparant ainsi de ses rêves, pourtant inspirés de Dieu.

Allons, revenons à nos rêves ! Accordons leurs à nouveau suffisamment de foi pour y croire encore, afin de les voir se réaliser. Laissons l’audace de l’adolescence refaire surface, et redécouvrons qui nous sommes vraiment, ce qui nous motive au fond et nous passionne, ce qui fait battre nos cœurs. Ainsi, Devenons ce que nous avons toujours rêver : 

Des Êtres Originaux et Uniques, qui Existent pour un BUT !

LE HALL DU JARDIN·Mon Jardin Secret·SECRETS DE FILLES

Mon Rêve de Femme Idéale !

adult-3382797_1920

Femme,

Amour, Paix, Pardon, Douceur et Harmonie : les Valeurs d’une Grande Femme auxquelles j’aspire.

Le cocktail de la Femme idéale. Une Femme remplie d’Amour et qui communique de l’Amour. Une Femme qui vit et partage la Paix autour d’elle. Celle qui enseigne et applique le Pardon au quotidien. Celle dont la Douceur est connue de tous. Une Femme qui vit en Harmonie avec elle-même et avec son prochain.

Une Femme au Grand Coeur. Une Femme Pleine de Grâce, de Douceur et de Chaleur. Une Femme Aimante. Une Femme Équilibrée et Paisible. Seigneur donne moi de l’Etre.

AMEN !

LE HALL DU JARDIN·Mon Jardin Secret

TOUT EST PARDONNE D’AVANCE !

Bienvenus au Jardin Secret d’Aurore Harmonie. Bienvenus sur notre blog qui a pour but d’édifier, de conseiller et d’encourager toute jeune fille et jeune femme voulant plaire à Dieu et être des modèles pour leur génération, à l’exemple d’Esther (2Verset9).

Notre thème du jour est un slogan qui m’est cher et en même temps qui constitue une arme offensive dans mes rapports avec autrui, convaincue qu’il le deviendra aussi pour vous :

Tout Est Pardonné d’Avance !

C’est le slogan de toute une vie! Le slogan inspiré de l’oeuvre de la croix et qui m’aide à passer au dessus des offenses et torts qui me sont faits :

Tout Est Pardonné d’Avance !

Le pardon est une force qui libère et qui ouvre aussi  beaucoup de portes. Pardonner, c’est accepter de se ranger du côté de Dieu en Le laissant faire son travail. Lui seul Est Capable de rendre justice, non pas nous. D’ailleurs, il l’a dit : à moi la vengeance, à moi la rétribution! Qui sommes nous pour prétendre exercer une quelconque justice, nous qui sommes si injustes, si influençables et si impartiaux? Rendre justice, c’est l’affaire de Dieu. Pardonner c’est notre affaire! C’est là où Dieu nous attend, car Il nous l’a demandé : Pardonnez et vous serez pardonnés.

Le pardon est l’arme fatale de Dieu qui vient rompre tous les débats et remet les pendules à zéros. C’est ce qu’Il a fait quand Il a accepté de mourir sur la croix de Golgotha où il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. Il nous a rendu libres par un seul acte, La Justification/L’Acquittement par Son Pardon !

Dieu aime le Pardon et a apporté le Pardon à l’humanité afin que nous aussi nous puissions Pardonner en retour à ceux qui nous offensent.  Il Est écrit : Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi. Colossiens 3 verset 13.

Un jour, j’entendais avec grand étonnement un vieillard dire à la télé qu’il ne pardonnerait jamais à certaines personnes qui lui auraient fait du mal à une époque lointaine de sa vie. A l’entendre, je m’exclamais : Mon Dieu, cet homme est resté prisonnier tout ce temps?

En effet, le manque de pardon est une prison dans laquelle nous sommes nous-même à la fois prisonniers et gardiens. Les gens dont-il parlait étaient morts et enterrés pour la plupart ou l’avaient oublié. Lui seul restait avec ce fardeau que ni les morts, ni les vivants ne pouvaient lui ôter. Car il avait volontairement rempli son cœur de ressentiments et d’amertumes, il s’était emprisonné lui-même. A quoi cela servait-il si ce n’était qu’à le garder captif de la haine, de la rancunes et de mauvais souvenirs qui l’ont rongés tout ce temps ?

Oh que trop souvent ne nous sommes pas  nous-mêmes aussi rendus prisonniers de la sorte? Nous sommes nous-mêmes les sources de nos malheurs, pensant à tort que ce sont les autres. Pardonner aurait coûté moins cher à ce vielle homme, que de garder cette rancune aussi longtemps. Certes, il perdrait son droit de se vengeance, mais la contrepartie aurait été sa Liberté. Se venger ou se libérer? La vengeance est un droit certes, mais dans la balance, que vaudrait mieux choisir ? La vengeance ou la liberté ? Pour ma part, c’est plus facile de se venger de l’autre, mais se libérer par le pardon est plus bénéfique pour soi.

N’oublions pas :

L’Amour est plus fort que la mort, la Bible nous le relève.

Nous luttons chaque jour contre la mort en nous nourrissant, en prenant soin de notre corps et des êtres qui nous sont chers. Cependant, nous oublions le plus important, notre santé émotionnelle.

Nous oublions de rechercher la paix de nos âmes. L’âme vit grâce aux sentiments et elle est le reflet de ses sentiments.

Une personne heureuse de l’intérieure, l’est aussi de l’extérieur. Une personne amère de l’intérieur, le transpose aussi à l’extérieur. On ne donne que ce qu’on a. Si notre intérieur est harmonieux, cela se reflète à l’extérieur, il y aura aussi de l’harmonie à l’extérieur.

La guerre avec les autres pourrit l’atmosphère qu’on transporte. Arroser d’Amour notre entourage fera reverdir l’Amour autour de nous.

Apportons de l’Amour aux autres et nos vies seront remplis d’Amour.

Remplissons nos cœurs d’Amour et de Pardon, nous vivrons heureux et en Paix. Car Aimer, c’est vivre et Haïr c’est mourir à petit feu.

Dieu nous a créé pour vivre, et Non pour mourir, donc cela implique de nous aimer les uns les autres et non de nous haïr.

Dieu nous exhorte à nous aimer les uns les autres, d’un Amour tel que décrit dans  1 Corinthiens chapitre 13.

Suivons l’exemple de Jésus qui a pardonné d’avance tous nos péchés et vivrons en Paix avec tous sur la terre, les cœurs pleins d’Amour comme le Père.

Demeurons bénis !

 

LE HALL DU JARDIN·Mon Jardin Secret

Je Prends Mon Envol !

girl-2193272_1920

J’ai envie de m’envoler. Monter très haut dans les airs. J’ai envie de me redéployer, prendre de nouvelles ailles, franchir les limites et jouir de nouvelles sphères. Une fois de plus, j’ai envie de m’étendre, de m’élever, de prendre mon envol, sans plus redescendre. Voir comme Dieu voit. Saisir le bouclier de la Foi. Élargir ma vision à celle du Divin. Courir sans plus m’arrêter. Dérouler le livre de ma vie, sans plus jamais me limiter.

Garder ma main dans la Tienne, et faire des exploits à Ta Taille. Te laisser prendre le gouvernail. Bannir ces peurs qui trop longtemps ont été des obstacles.

Qui sait jusqu’où Tu me guideras, ce que Tu me réserveras. Ne me l’as-Tu pourtant pas dit ? « Accorde moi ta soumission, sois confiante, ensemble, nous ferons des exploits. Je veux me servir de toi pour des réalisations élevées, celles auxquelles tu n’as pas encore pensé. Seule, tu ne pourras pas atteindre même le dixième de ce que J’ai pour toi en réserve. »

Oui, Je réponds à ton appel. Je t’invite à occuper mon Esprit. Je décide de me défaire des faussetés entretenues tout ce temps. Celles qui me limitent. Celles qui me rongent et me détruisent.

Je m’élève avec Foi. Je m’élève avec Toi. Je m’élève jusqu’à Toi, Parole Vivante et Véritable. Je prends mon envol et je cours pour racheter le temps. Je jouis enfin de cette liberté sans limite, qui m’est offerte depuis si longtemps ! Je fonce vers mes nouveaux horizons !

LE HALL DU JARDIN·Mon Jardin Secret·PETITES RÉFLEXIONS

Le Plein Épanouissement !

girl-2150484_1920 (1)

Aimer Dieu + s’aimer soi-même + aimer les autres = la Clé du Vrai Epanouissement.

Un jour j’ai reconsidéré les textes Bibliques qui recommandent d’aimer son prochain comme soi-même. J’ai médité sur la phrase : Tu aimeras ton prochain comme toi-même ! L’élément de comparaison dans la phrase a attiré mon attention : COMME TOI-MÊME ???  Je comprenais déjà que la Bible me recommandait d’aimer mon prochain, mais là mes yeux s’ouvraient sur la manière dont je devrais le faire. La manière dont on devrait aimer son prochain, c’est simplement : COMME SOI-MÊME ! Cela veut dire, qu’avant de pouvoir aimer vraiment son prochain, il faut au préalable pouvoir s’aimer soi-même ? Ouiiii ! Sinon, comment pourrons-nous prétendre aimer notre prochain comme nous-même si on n’a aucun amour pour soi-même? La comparaison serait alors caduque.

Plusieurs fois, j’ai commis cette erreur, celle de chercher à aimer les autres en premier, pensant ainsi accomplir la volonté parfaite de Dieu. Oui, mais comme ça se dit au Burkina Faso : « c’est bon, mais ce n’est pas arrivé ». En d’autres termes, la volonté parfaite de Dieu n’est pas seulement d’aimer notre prochain tout court. Un élément non moins important manque à l’ordonnance divin, c’est : d’aimer son prochain, comme on s’aime soi-même. Donc, pour arriver à aimer son prochain, il faut au préalable s’aimer soi-même ! En oubliant de m’aimer moi-même, je me retrouvais limité dans mon Amour pour les autres. Car le réservoir d’Amour, dans lequel je devais puiser pour donner de l’amour aux autres, était insuffisant, pour ne pas dire vide. De la sorte, comment pouvais-je vraiment aimer les autres ?

Il faut apprendre à s’aimer soi-même. Je me suis retrouvé surprise de découvrir que je n’avais que peu d’amour dans mon coeur, pour moi-même. Oui, l’image de moi-même était piètre, non aux yeux des autres, mais à mes propres yeux. Comme vous le savez, on ne donne que ce qu’on a. Si nos cœurs sont remplis d’amour pour nous-même et qu’on désire le partager aux autres, cela se fera sans difficultés. Mais si au contraire, il n’y a que peu d’amour dans nos cœurs pour nous-même et beaucoup plus de reproches, de tristesse, de culpabilité et que sais-je encore, ce tableau noir de l’intérieur aura tendance à dépeindre sur nos relations à l’extérieur. Pis encore, si on n’arrive pas à s’aimer soi-même, comment pouvons-nous espérer que quelqu’un d’autre nous aime. On attire que ce qu’on reflète de l’intérieur.

Attention, quand je parle de s’aimer soi-même d’abord, je ne parle pas de ce sentiment d’orgueil, d’égocentrisme qui nous fait penser qu’on est meilleure aux autres. Je parle d’un sentiment doux de tolérance, d’appréciation et d’acceptation humble de nous même, qui n’ignore toutefois pas qu’on n’est pas sans défaut, mais qui cherche constamment à s’améliorer pour offrir le meilleur de soi aux autres.

C’est important de s’aimer soi-même et d’améliorer l’image qu’on a de soi-même. Cela est d’autant plus important parce que, c’est cette image qu’on présentera aux autres et c’est à partir d’elle que les autres nous verrons, nous jugerons, nous accepterons et finirons par nous aimer.

S’aimer soi-même demande aussi une discipline personnelle qui consiste à faire un équilibre entre nos qualités et nos défauts, sans nous laisser affaiblir par nos défauts, mais en y travaillant pour devenir meilleur.

Alors, si comme moi, tu t’es surpris à ne plus t’aimer, à ne plus t’apprécier toi-même. Si tu te sens si imparfait(e), je t’invite à faire cet exercice avec moi.

1- Découvre comment tu te vois actuellement ;

2- Identifie les points négatifs qui te donnent une mauvaise appréciation de toi-même et confie les à Dieu ;

3- Souviens toi de l’amour inconditionnel de Dieu pour toi et mire toi à travers Sa Parole ;

4- Commence à considérer comment Dieu te voit, écoute ce qu’il te dit ;

5- Ajuste ta vision sur ce que Dieu te dit.

6- N’oublie surtout pas qu’il n’y a personne de parfait sur la terre. Arrête donc les comparaisons inutiles et travail simplement à devenir meilleur avec la Grâce de Dieu.

7- Repositionne toi pour une vie plus épanouie en aimant Dieu, en t’aimant toi-même et en aimant les autres.

Car c’est ici la clé du plein épanouissement :

Aimer Dieu, s’Aimer soi-même et Aimer notre prochain.

LE HALL DU JARDIN·Mon Jardin Secret

Sous Le Parapluie de Dieu!

umbrella-1822478_1920

Il y a des moments où, on sent qu’Il nous porte et qu’Il nous couvre d’une manière si particulière que nous nous sentons sous un petit nuage, sous le Parapluie de protection de l’Eternel, Notre Dieu. C’est à ces moments que l’on déclare avec assurance :

L’Eternel est mon Berger : je ne manquerai de rien.

Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. 

Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de Son Nom.

Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car Tu Es avec moi: Ta houlette et Ton bâton me rassurent.

Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d’huile ma tête, Et ma coupe déborde.

Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j’habiterai dans la maison de l’Eternel Jusqu’à la fin de mes jours.

Psaume 23.

AMEN.

LE HALL DU JARDIN·Mon Jardin Secret

J’ai changé de Look!

wp-15322974329661439953679.jpgUne femme épanouie se sent bien dans sa peau. Elle se plaît à elle-même avant de plaire aux autres. Elle s’aime d’abord, avant de chercher à ce que les autres l’aiment et l’apprécient.

Une femme belle, l’est de l’intérieur et de l’extérieur et elle en est convaincue. Cela nécessite une bonne estime de soi maintenue au quotidien. Il le faut car la valeur d’une femme c’est elle-même qui l’acquiert et l’entretien à travers sa relation avec Le Père.

Je vous avais promis en ce début de mois des articles sur la femme et sa valeur, car trop souvent on s’oublie soi-même alors que nous sommes l’image physique de l’église spirituelle. Nous sommes le reflet de l’épouse spirituelle, celles choisis en comparaison à l’Épouse du Christ. Nous ne sommes pas n’importe qui. Précieuses, nous sommes et importantes aux Yeux du Créateur qui nous a faites pour apporter le grain de perfection à toute la création existante avant nous. Ne dit-on pas que le meilleur vient toujours à la fin? Bèh nous en sommes la preuve ! C’est à nous que Dieu a pensés quand il a fallu mettre la cerise sur le beau gâteau de toute Sa création. Quand il a fallu réjouir le coeur de l’être le plus précieux que Dieu n’ait jamais créé : l’homme, c’est nous qu’Il a choisis. C’est pourquoi une femme est la couronne de son époux. Elle est aussi sa Gloire. Pourvu qu’elle en soit consciente et qu’elle le reflète dans ses choix et comportements quotidiens.

Bref, comme j’annonçais en titre, j’ai changé de look. Pourquoi??? Bèh parce que j’en avais envie et que j’ai reçu la permission de mon mari. J’avais besoin de me sentir différente mais aussi originale. J’ai surtout eu envie de plaire à mon mari de façon différente en plus de mon exercice quotidien de lui plaire par mon comportement. Ce changement de look est venu comme une signature physique d’un changement intérieur déjà amorcé. Donc, j’ai juste donné de la couleur à mes cheveux et j’avoue que ça m’a bien réussi. La preuve, c’est que mon mari aime et mon entourage apprécie.

Et toi? En quoi sens tu le besoin de changer?

N’oublie pas, c’est d’abord à l’intérieur qu’il faut faire du renouveau avant de s’attaquer à l’extérieur.

Shalom à Toutes!

LE HALL DU JARDIN·Mon Jardin Secret

Changement de Saisons!

girl-1246525_1920 (2)

Coucou les filles,

Après près d’un mois de silence, je vous reviens avec un tout plein d’énergie. Bien sûre, aussi avec mes excuses et des explications sur mon silence.

Je suis passée d’une saison à une autre de ma vie récemment. Je ne sais pas pour vous, mais chez moi les étapes de ma vie se font sous formes de saisons. L’entrée dans une saison ne s’annonce pas forcément longtemps à l’avance, mais je la sens quand même venir. J’ai comme des signaux lumineux rouges qui sonnent des alarmes de loin et s’intensifient au fur et à mesure que je m’approche. Cela devient de plus en plus lumineux jusqu’à ce que j’y sois presque. C’est souvent seulement à ce moment que Le Seigneur m’éclaire sur la nouvelle saison qui arrive et sur ce qui doit se faire. Avant ça, c’est comme une marche par la foi que je vis, comme une ficelle qui s’embobine. C’est en évoluant dans ma relation avec Dieu que je suis arrivée à discerner quand un changement de saisons arrive dans ma vie.

J’ai entendu quelqu’un dire un jour que lorsque le Seigneur veut t’emmener à un autre niveau, Il crée de l’inconfort dans ta situation actuelle. C’est ce qui s’est passé dans le changement de saisons que je viens de vivre. Le dernier trimestre de l’année 2017, j’ai senti un grand inconfort dans plusieurs domaines de ma vie. J’ai soudainement commencé à vouloir changer beaucoup de choses, l’environnement, mes activités, réorganiser mon temps, me consacrer plus à mon ministère. Bref, l’inconfort dans ma dernière situation allait grandissant. Je commençais à en parler à mes proches, mais ils ne pouvaient pas vraiment me comprendre car moi-même je n’y comprenais rien. J’étais comme en train de faire sortir un son silencieux que Dieu seul pouvait comprendre. « Seigneur, je sens que quelque chose doit changer mais je ne sais pas quoi. Peut-être est-il temps pour nous de déménager? Ou dois-je arrêter de travailler? Devrais-je peut-être commencer à me former pour le ministère? » bref, plein de questions restaient en suspens dans ma tête sans trouver de véritables réponses, jusqu’à ce que Le seigneur soit venu éclairer.

L’année 2018 avait commencé, le mot d’ordre du Seigneur nous avait été donné mon mari et moi: Marchez selon l’Esprit. On comprenait par là qu’il fallait être prêt à tout moment à obéir aux directives du Seigneur même s’il s’agissait des choses auxquelles on n’avait pas pensé auparavant. Nous continuions de demander au Seigneur des directives concernant notre foyer quand, mon mari eu du Seigneur la ferme conviction de ce qui m’a fait entrer dans ma nouvelle saison présente, que je m’en vais vous dévoiler.

J’ai connu un changement de saisons drastique mais oh combien bénéfique pour moi, mon foyer et pour un  grand nombre car je vois déjà des prémices. Il y a trois semaines de cela, je me suis installée au Mali auprès de mon mari.

Durant presque 5 ans de mariage, nous avons eu la grâce de vivre mon mari et moi entre deux pays. Mon mari travaillait hors de notre pays de résidence, le Burkina. Nous étions souvent éloignés et cela nous emmenait à effectuer plusieurs déplacements pour être ensemble. Cela n’était pas du tout pénible car on vivait parfaitement le plan du Seigneur pour cette saison de notre vie. Et lorsque la saison arriva à son terme, le Seigneur a simplement redisposé les choses à leur ordre. Le passage vers la nouvelle saison a entraîné de grands changements. Des changements sur le plan de mon activité professionnelle qui était tout juste à son début, mes activités dans notre assemblée qui commençaient à porter des fruits visibles, et la séparation avec mes amis qui constituaient la famille que je m’étais faite. Ouf, pas si simple! Mais à cause de la ferme conviction que c’était le temps de Dieu pour nous de passer à autre chose, j’ai fait comme Paul. J’ai tourné mes regards vers l’avant, oubliant ce qui était en arrière, pour un seul but, remporter le prix de la vocation céleste qui s’obtient par l’obéissance à la volonté de Dieu, comme l’a fait Jésus.

Je suis au Mali, dans un merveilleux pays, et je vis quelque chose de précieux que je soupirais revivre dans mes derniers moments au Burkina : disposer de tout mon temps pour Le Seigneur! Je suis en pleine découverte des bonnes œuvres qu’Il a préparées pour moi ici!

Alors pourquoi je vous partage tout cela les filles? D’abord pour m’excuser pour mon silence dû à ce grand changement. Mais aussi parce que je sais que Le Seigneur agis avec ses enfants de la même manière. Il y a des changements de saisons que Le Seigneur signal dans nos vies d’une façon ou d’une autre, mais on n’y prend pas garde, souvent par distraction. Alors on passe à côté et on tourne en rond. Je veux tirer une sonnette d’alarme en disant qu’on peut passer à côté d’une nouvelle saison, étape, dimension de nos vies (chacun peut l’appeler à sa manière), simplement parce que nous manquons de sensibilité et d’obéissance au mouvement de l’Esprit de Dieu. J’aurais pu rater cette saison si je regardais à tout ce que je laissais derrière moi. Dieu merci, Il m’avait donné son mot d’ordre : Marche selon l’Esprit!

Mon Jardin Secret

Le Bon Savoir Vivre (1)

fishing-3039560_1920 (2)Saluer son prochain le matin avec le sourire

Rendre servir aux autres sans rien attendre en retour

Faire aux autres des compliments qu’on aimerait recevoir

Se mettre toujours à la place des autres avant d’agir

Parler avec Amour et douceur

Garder en tête que les autres ne sont pas comme nous

Etre reconnaissant quand on reçoit quelque chose de son prochain

Demander pardon à l’autre quand on l’a offensé

Faire du Bien autant que possible

Donner à l’autre ce qu’on aimerait recevoir

Rester humble

Avoir une oreille attentive aux autres

Aimer son Prochain comme soi-même

Aimer Dieu plus que Tout!!!

Cette liste n’est pas exhaustive, aussi, je vous invite à la compléter en y laissant vos commentaires.

LE HALL DU JARDIN·Mon Jardin Secret

Sois toujours joyeuse, Sois le Reflet de Christ autour de toi!

J’ai passé une merveilleuse semaine …eye-for-ebony-344843 (2)

que j’aimerais te raconter…

Tout d’abord, je t’avoue que beaucoup de choses sont en train de bouger chez moi depuis l’entrée dans la nouvelle année. Le Seigneur est en train d’élargir l’espace de ma tente et ce, dans tous les domaines de ma vie : personnel, professionnel, et au niveau du ministère. Je suis dans une phase de grands challenges, où je me sens comme cette femme enceinte qui va accoucher d’un moment à l’autre. Cette femme qui, avant d’éprouver la joie du nouveau-né, éprouve d’abord les douleurs de l’enfantement. Mais dans ces moments où tout me demande plus d’efforts, plus de courage, plus de force, plus de déterminations, plus de persévérance et tout ce qu’on peut encore y ajouter…, j’expérimente aussi quelque chose de merveilleux. Quelques lueurs d’espoir que Le Seigneur m’envoie pour m’encourager à tenir bon et me dire que je peux y arriver. Le Seigneur me montre comment le caractère qu’Il est en train d’imprimer en moi, Il l’utilise pour bénir les autres. A travers des choses simples comme le sourire, la joie, la paix, les petites marques d’affection et d’attention aux autres, je vois comment Le Seigneur impacte des gens autour de moi. Voici quelques témoignages :

Cette semaine, j’étais de passage pour saluer un de mes superviseurs qui profita à me dire ceci : «Tu sais, tu m’encourages beaucoup, en te voyant, moi aussi j’ai le désir d’être un témoin de Christ car je vois Christ en toi.» waouhhh, quelle grâce!!! Merci Seigneur.

Une autre personne me confia : «lorsque je te vois le matin et de si bonne humeur, souriant, chantant, louant Dieu de la sorte, ma journée est « gagnée ». Tu es un rayon de soleil pour moi». Gloire à Dieu!

Le Seigneur ne dit-Il pas que nous sommes la Lumière du monde placée sur les hauteurs pour éclairer et le sel de la terre qui donne de la saveur? Encore merci Seigneur pour ces témoignages et toute la Gloire à Toi seul!

Certaines personnes sont venues vers moi, me demandant de prier pour des situations qu’elles traversent ou pour des personnes qui leur sont chères. Ce qui m’a beaucoup surpris c’est qu’il s’agissait, pour la plupart, des personnes avec qui je n’ai pas souvent échangé et à qui je n’ai jamais dis que je suis chrétienne. Mais comment est-ce possible qu’ils m’appellent pour prier pour leurs problèmes alors qu’ils ne savent même pas qui je suis? Le Seigneur m’a simplement répondu : c’est parce qu’ils me lisent en toi. Amen! Quel encouragement à persévérer et à tenir bon jusqu’au bout!

L’enseignement que je tire de cette semaine, le voici : qu’importe ce que l’on traverse jeune fille et jeune femme du Royaume, nous avons la charge de laisser transparaître Christ en nous, d’être la lumière, la lueur d’espoir, le sel de la terre, la solution de Dieu pour nos entourages, afin d’attirer les gens à Lui plutôt que les en éloigner. Cette charge nous revient et cela Est Possible par l’action du Saint-Esprit en nous.

Astuces :

people-2584164_1920 (2)Un coucou spécial à mon merveilleux mari qui est mon premier coach (après le Saint-Esprit) dans cette phase de grands challenges dans ma vie. C’est lui qui discerne la vision lointaine que Dieu a pour moi. Merci Seigneur pour ce Bon mari que Tu m’as donné!